J’ai chiné il y a pas longtemps une belle lampe à souder à essence.

Quand je dis belle, c’est plutôt qu’elle avait du potentiel, car je l’ai acheté noire de suie et très oxydée. Mais avec mes petits bras musclés, elle est devenue superbe, avec les pièces en laiton qui brillent tout comme le bouton en bakélite.

Un abat jour, un socle en chêne tourné et voici une autre vie pour cette lampe qui partait tout droit vers la déchetterie.